Le SC10R n°8904 
   
 
SC10R n°8904

Retour en tête de rubrique MUSEE
 SC10 U 244D PFA n°7903
 SC10 R 044 n°8904
 GX107 n°9240
 GX107 n°9314
 TRACER n° 4803
 PR100MIPS n° 537 (ex-Toulon 174)
 PR100.2 n° 9334 (ex-Vichy 234)
 GX317 n° 0106

Accueil
    6 Notre SC10R ex-SEMVAT n° 8904 au Dépôt de Grande Bretagne, le 25 Avril 2006 - (c) Photo Michaël DIETRICH
    Le troisième véhicule de l'ASPTUIT
    Présenté à l'assemblée générale 2006 de notre association, le SC10R est le troisième véhicule rejoignant la collection témoignant de l'évolution du SC10 dans l'agglomération toulousaine après le 7903.

    > Un SC10R... son choix, la sélection.

    La suprématie du SC10 dans l'agglomération toulousaine et les déclinaisons des nombreuses séries dont elle a été dotée motivait notre association pour acquérir un SC10 bien différent de notre 7903 qui témoigne des évolutions apportées.
    Ainsi, par rapport au SC10UPFA à 3 portes que nous possédons, le second serait restylé
    - en deux portes
    - avec un intérieur doté de la dernière évolution
    - équipé de tous les accessoires caractéristiques du réseau à la fin du SC10 (girouettes, valideurs, SAE, etc...)

    Muséographiquement, le 8904 se veut le témoignage de la survie du SC10R de conception "années 60" à l'époque du plancher surbaissé et de tout le confort ajouté aux autobus modernes. Autrement dit, comment en 2006 un SC10R a pu rivaliser face à l'évolution rapide de l'autobus ?
    Certes par son faible coût d'entretien, son endurance et sa robustesse. Mais aussi par les équipements dont la flotte des 88xx et 89xx était dotée :
    - Aménagement intérieur (panneaux, voussures, sellerie)
    - Girouettes électroniques
    - Balises (mesure des temps de parcours)
    - Oscar, Monetel, valideurs, ordinateur de bord (consommations, km, vitesse moyennes)

    Partant de ce principe, notre sélection s'est calé sur un SC10R 044 de 1989 (8901 à 8935) et portait sur les 3 points suivants
    - Etat des carrosseries (rouille, chocs, pièces abîmées, vitres gravées, état général)
    - Etat mécanique (kilométrage chassis - moteur - boîte) et contrôle sur fosses (organes moteur + chassis)
    - Essais dans le dépôt et si possible, en ligne.

    Une première sélection désigne le 8931 mais une avarie au niveau de la culasse et des plaques de distribution renoncera à notre choix. A la reprise des investigations, nous nous arrêtons sur deux véhicules : 8904 et 8907. Etats moteurs équivalent, l'état de la carrosserie sur le 8904 fera la différence en faveur de ce véhicule.

    Remercions les différents chefs d'Equipe aux ateliers de Tisseo Réseau Urbain qui auront permis de mettre fin à ce dilemme. C'est une satisfaction pour notre équipe sur le terrain car vraiment, les commandes affichent une parfaite santé : BV, rapports de vitesse, ralentisseur sur échappement, compresseur d'air...
     
    Ligne 7, au Capitole - le 8/09/05
    5Le 8 septembre 2005, notre SC10R n° 8904 est aperçu au Capitole sur la ligne 7, desserte de substitution au métro (suite à une collision entre deux rames lors d'essais techniques). (c) Photo Michaël DIETRICH
     
    > De son dernier voyage commercial au musée
     
    8904 et 8907 ont tous les deux fait l'objet d'une attention particulière de leur affectation et de leur état. Nous sommes plusieurs fois allés les rejoindre en ligne pour immortaliser leurs derniers services, conformément à leur affectation : le 8904 sur la ligne 17/18, le 8907 sur les services scolaires.
    La 8904, qui nous intéresse a effectué son dernier service commercial le 31 mars 2006 sur la ligne 18 qui relie la gare SNCF de Colomiers au Stade d'Aussonne. Elle quitte son emplacement habituel F 270 au dépôt de Grande Bretagne pour son ultime aller-retour. Départ à 17h15 de Colomiers... Notre 8904 assure sa desserte habituelle par Cornebarrieu et Mondonville.
    Arrivé à Aussonne, le 8904 est prêt pour son ultime départ de 18h10 : Il ramène à Colomiers 4 passagers qui ne se doutent pas un instant du privilège qu'ils ont d'être les derniers passagers de notre autobus musée.
     
    Fin définitive de service à Colomiers

    D'abord isolé du reste du parc SC10R en attente de réforme, notre 8904 rejoindra le 17 avril notre collection, après attribution par le pôle logistique d'une troisième place pour l'ASPTUIT.
     
    Cliquez ici Les photos du dernier jour de service du 8904, jusqu'à son intégration au musée de l'ASPTUIT
     
     
    > 8904 : Un joli bus de banlieue

    Le 8904 appartient à la série des 35 SC10R 044 (2 portes) livrés en 1989, ultime livraison de SC10 à la SEMVAT par RVI.
    Cette série a la particularité d'être uniforme et constante tant par
    - sa fabrication : les n° de chassis se suivent du 8901 au 8935 (VF6SC10U000004013 à VF6SC10U000004048)
    - son immatriculation : procédures administratives effectuées d'un seul tenant (17xx WK 31)
    - sa mise en service : Tous entrés en fonction sur le réseau le
    4 septembre 1989

    La série est divisée en 2 groupes pour équiper chaque dépôt.
    Comme la série précédente (88xx), les 89xx sont équipés d'un intérieur gris clair,de sièges anti-lacération Compin (modèle "R312") avec tissu rouge et d'une girouette à pastilles SEREL.

    La 8904 commence sa carrière sur la ligne
    60 reliant Castelginest à Jeanne d'Arc.
    Elle rejoindra par la suite le groupe de ligne
    40/42/73 partant également de Jeanne d'Arc, à destination de L'Union.
    Nos archives ne nous permettent de dater ce changement d'affectation. Le premier relevé confirmant cette affirmation ne remonte qu'au 9 Mars 1999.

    A partir du 31 août 2003, les affectations du 8904 vont se diversifier sur diverses lignes de banlieue :
    - Ligne
    61 Jeanne d'Arc <> St Loup <> Montberon
    - Le 19 avril 2004, ligne
    33 Argoulets <> Bruguières
    - Le 26 août 2004, ligne
    74 Balma Gramont <> Rouffiac Tolosan
    - Le 9 mai 2005, départ "difficile" sur les services scolaires (au sens où la clientèle scolaire et toujours moins attentionée au matériel qui les conduit)
    - A la livraison des 3 GX327 GNV, le 8904 est muté au dépôt de Grande Bretagne où il terminera sa carrière
    Le 2 Janvier 2006, il est officiellement affecté sur la ligne
    21 Basso Cambo <> Colomiers Airbus
    - Le 25 Janvier 2006, le 8904 termine sa carrière sur les pittoresques lignes
    17 Blagnac Ritouret <> Mondonville Eglise et 18 Colomiers Gare <> Aussonne Stade.

    Le 31 Mars, le 8904 effectue son ultime voyage commercial sur la ligne 18, service 1 pour une destinée heureuse (voir paragraphe précédent)
     
       Données techniques
      Chassis: VF6SC10U000004016
      Immatriculation: 1771 WK 31
      Kilométrage Chassis: 544 003 km
      Kilométrage BV R 107: 85 643 km
      Kilométrage Moteur : 98 460 km
      Pont d’origine


    8904 : Vue de profil...
     
    > Travaux de rénovation
    Du 25 Juillet au 8 août 2006, des travaux de restauration partielle concernent les points de carrosserie les plus abîmés :
    Bien que son état reste satisfaisait, quelques travaux mineurs de tôlerie étaient à planifier.
    - Carrosserie autour de la roue arrière droite (secteur le plus attaqué par la rouille)
    - Capots moteur et trappe avant droite
    - Angles arrières sous les fenêtres
    - Attelage avant
    - Autocollants et signalétique neuve, remplacée
     
    En janvier 2012, la toiture du pavillon est repeinte : les travaux sont effectués à l'atelier Carrosserie de notre partenaire, le garage Bacqueyrisses.
     
    Travaux de rénovation en 2006 (avant et après intervnetion) puis en 2012 (peinture du pavillon)
    5Le 8904 dans l'enceinte du dépôt Langlade, lors de la Journée des Aînés du CE TUT et du Marché de Noël interne à Tisséo, le 22 décembre 2012 - Photo Michaël DIETRICH
Les véhicules Musée

Le Musée de l'Entreprise

La boutique

Les membres du bureau
Adhérer à l'ASPTUIT
Statuts
Liens

Le portail toulousain de la Mobilité

Facebbok ASPTUIT